10 raisons de planifier vos communications de risque et vos mesures d’urgence

  1. Le citoyen veut et a le droit de savoir ;
  2. Le citoyen peut comprendre l’information pouvant paraître négative ou inquiétante ;
  3. Le fait d’expliquer les risques potentiels ne fait pas en sorte qu’ils surviennent ;
  4. La communication des risques doit faire partie intégrante du cycle de gestion des risques ;
  5. Grâce aux médias sociaux, le citoyen est plus que jamais acteur des événements, il a de nouveaux pouvoirs que l’on doit considérer ;
  6. Le citoyen change constamment de perceptions et d’endroits, on doit donc communiquer les risques sur une base continue ;
  7. Des événements surviennent ici et là, les plans d’urgence doivent donc constamment évoluer ;
  8. Si une urgence survient demain, êtes-vous certains que vos citoyens savent ce qu’il faut faire?
  9. La planification d’urgence est la responsabilité de plusieurs intervenants, et chaque municipalité en est le premier maître d’œuvre ;
  10. La planification d’urgence ne se remise pas.