Parcours

Risque nucléaire, pandémie et autres aléas et risques

Guylaine Maltais a œuvré et fait sa marque auprès d’organismes gouvernementaux, tant au provincial qu’au fédéral, pendant plus de 10 ans dans le domaine de la santé publique, de la sécurité civile et des communications. La planification d’urgence nucléaire fut l’un des dossiers auxquels elle a grandement contribué, entre autres, par la planification de campagnes des premières campagnes de communication de risque, innovation à l’époque au Québec. Elle a aussi apporté une contribution importante à la planification de la pandémie H1N1.

Elle a fondé PlanifAction, en 2011. Au Québec, elle se distingue par ses compétences en communication des risques, communication de crise et avec les MSGU : médias sociaux en gestion d’urgence. Concept qu’elle a co-créé avec sa partenaire. D’ailleurs, au Québec, elle a offert de nombreuses conférences et web conférences sur le sujet et elle a aussi été appelé à contribué à des événements sur le même thème en France en 2014 et contribué à un chapitre du livre Communication des risques météorologiques et climatiques (2017).

Madame Maltais détient un Bacc ainsi qu’un DESS, dont l’essai traite de la communication de risque, diplômes en communication sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle détient également un certificat en gestion de crise de l’Observatoire internationale des crises (Paris). 

gmaltais

Philanthropie

En plus d’évoluer en mesures d’urgence sur le plan professionnel, elle a contribué bénévolement à son domaine au sein de deux équipes de soutient numérique en opération d’urgence (terme original en anglais VOST : virtual operation support team). Au Canada, elle a été membre du CanVost et sur le plan international, au sein de VISOV. Ce qui l’a amené, pendant plus six ans, à être quotidiennement en relation avec d’autres spécialistes des mesures d’urgence, francophones et anglophones, de partout à travers le monde afin de suivre la fulgurante évolution des MSGU et des équipes VOST.